Annonce

Quatre associés de Davies à l’honneur dans l’édition 2018 du Who’s Who Legal: Litigation

Les associés de Davies Sandra Forbes, Kent Thomson, Matt Milne-Smith et Derek Ricci comptent parmi les chefs de file mondiaux en litige selon l’édition 2018 de la publication Who’s Who Legal: Litigation.

La publication fait l’éloge de Kent Thomson pour son « excellente réputation au sein du marché canadien », certaines sources lui accordant la meilleure cote pour sa grande compréhension des litiges en valeurs mobilières et en droit de la concurrence.

Matt Milne-Smith et Derek Ricci sont également nommés dans la catégorie Litige – Chefs de file de demain 2018, qui met à l’honneur, pour la toute première fois, le travail innovateur et de premier ordre d’avocats exceptionnels de 45 ans et moins en matière de règlement des litiges.

Connu pour son expertise devant les tribunaux, le groupe de pratique Règlement des différends de Davies, dont la réputation n’est plus à faire, se trouve fréquemment au cœur des litiges commerciaux comportant les enjeux cruciaux les plus complexes au Canada. L’équipe a récemment assuré la défense de la Régie des alcools de l'Ontario (la « LCBO ») contre des allégations de pratiques antitrust dans une action collective d’environ 1,5 milliard de dollars. Elle a également assuré la défense de West Face Capital Inc. qui a eu gain de cause face à une réclamation de The Catalyst Capital Inc. de plus de 1,3 milliard de dollars découlant de la participation de West Face à l’achat et à la vente subséquente de Wind Mobile Inc.

Publié depuis 1996, Who’s Who Legal dresse la liste des juristes les plus en vue en droit des affaires de partout dans le monde en se fondant sur une recherche poussée et indépendante. Le classement de l’édition 2018 en litige dresse le portrait de 825 avocats, issus de 67 régions du monde, qui se distinguent pour leur grande expertise dans le domaine du litige.

Connexe

Le plus haut tribunal du Canada rend une décision qui fera jurisprudence concernant le financement des litiges et le pouvoir discrétionnaire du tribunal à l’égard du processus de restructuration

28 janv. 2020 - Dans une décision unanime rendue séance tenante le 23 janvier 2020 dans l’affaire 9354-9186 Québec Inc. c. Callidus Capital Corporation, la Cour suprême du Canada a infirmé une décision unanime de la Cour d’appel du Québec. Les motifs de la Cour sont à venir. Attendus par les avocats...